vendredi 30 mars 2012

Responsabilités du Responsable Informatique

infoDSI le 30/03/2012 

Aide-mémoire de droit à l'usage des responsables informatiques

Commentaire :
"Le RSI a rarement la culture juridique de base qui lui permettrait d'être pleinement informé de la dimension juridique de ses activités."

La première question que le Responsable Informatique doit se poser est sur la nature de sa "responsabilité" :
- est-il subordonné à l'entreprise ?
- est-il un dirigeant ?
- est-il un mandataire ?

En fonction de la réponse, il doit veiller à appliquer strictement les procédures, demander un soutien à son collègue le Responsable juridique, ou appeler son avocat.

jeudi 29 mars 2012

Des licences pour utiliser les ouvrages ITIL

infoDSI le 28/03/2012
Les Ateliers d’Itil et de la gouvernance


Commentaire :

[Organisé par le CRIP (Club des Responsables d'Infrastructure et de Production) le 5 avril 2012 au Pavillon Dauphine, le programme prévoit une intervention d'un représentant de I-BP (informatique Banque Populaire) sur la gestion des licences]

"La gestion des licences" er...

De quelles licences s'agit-il, de celles concédées par les titulaires des copyright ou de la marque ITIL pour pouvoir exploiter/utiliser les ouvrages ITIL ou la marque ITIL ?

cf "Négoce de savoir-faire informatique" Tru Dô-Khac, Le Cercle Les Echos, 3 janvier 2012

ITIL® is a registered trade mark of the Cabinet Office (UK).

mercredi 28 mars 2012

Risques dans les RSE (réseau sociaux d'entreprise) et RS publics (RSP)

infoDSI le 28/03/2012
Dossier Gartner (3/3)
7 étapes pour utiliser efficacement les réseaux sociaux


Commentaire :
Un processus en 7 étapes pour apprendre à un employé à se comporter dans les réseaux sociaux...physiques.

Que du bon sens...

Qui ne demande qu'à être spécifié dans le contexte d'un réseau social public et de celui d'un réseau social d'entreprise.
Mais quelle est la différence fondamentale en terme de risques ?
Dans un réseau social public, la responsabilité du contenu est portée l'auteur internaute qui se soumet préalablement aux conditions d'utilisation du réseau social, et sur un réseau social d'entreprise, la responsabilité du contenu est porté par l'entreprise, l'auteur collaborateur lui étant subordonné.


Quelques cas triviaux soumis à votre réflexion : reproduire un extrait de site web, l'intégralité d'un magazine sous pdf, des pages d'un "livre blanc", un extrait d'un blog,...

mardi 27 mars 2012

B2B copyright intelligence

infoDSI le 27/03/2012

LA PROPRIETE INTELLECTUELLE : DEFENDRE LA CREATION

Commentaire :
"L'entreprise numérique, le résultat de la collision entre les systèmes d'information et les nouveaux usages de la propriété intellectuelle"

Une proposition pertinente ?

Le test "Mesurez votre maturité en propriété intellectuelle" indique à ce jour un taux de 61% de réponses positives.

Alors, nous lançons un observatoire de l'exploitation des propriétés littéraires et artistiques dans le B2B : B2B Copyright Intelligence.


samedi 24 mars 2012

Les ouvrages ITIL® : saisir la portée des évolutions de l'édition 2011

infoDSI le 24/03/2012
Quel cap pour ITIL en 2012 ?


Commentaire :
L'étude [de la société Orsyp] montre que "la priorité des répondants n?est pas du côté de la sécurité (ISO 27002) et du sourcing (eSCM)" et fait remarquer très justement que c'est "étonnant compte-tenu des enjeux de sécurité et de contractualisation liés au Cloud".

Effectivement, la gestion des relations (Business Relationship Management selon les auteurs des ouvrages ITIL
[1]) n'apparaît expressément que dans l'édition 2011 et probablement il manque encore du recul aux exploitants des produits ITIL pour apprécier la portée de cette évolution qui reflète l'importance grandissante des relations par rapport aux processus [2].


[1] ITIL® is a registered trade mark of The Cabinet Office (Angleterre).

[2] "Redonner du sens aux processus SI avec un régime numérique", par Tru Dô-Khac, infoDSI, jeudi 11 août 2011

L'article sur ITR Manager.

vendredi 23 mars 2012

Repositionnement du DSI dans l'entreprise

infoDSI le 23/03/2012
Une étude Forrester
Les DSI expriment leur crainte face au cloud


Commentaire :
Effectivement, le Cloud peut être une solution de "contenant" attractive pour la direction générale.

Le DSI devra donc se repositionner.
Où ?
Vers le "contenu" c'est à dire la propriété intellectuelle de l'entreprise.
S'il perd les opérations du système nerveux de l'entreprise, il pourrait y gagner, en fin de compte, à piloter le nerf de l'innovation.

cf "La propriété intellectuelle d'entreprise, nerf de l'innovation" par Tru Dô-Khac sur Le Cercle Les Echos

jeudi 22 mars 2012

Nourrir un réseau social d'entreprise en sécurité juridique

Réseaux sociaux, mode d’emploi
Le Cercle Les Echos 14/03/2012 | Michèle Boisseau

Commentaire
Parmi les précautions [indiquées dans l'article], on peut noter "Déterminer le périmètre d’utilisation des réseaux sociaux (contenu, temps d’utilisation) afin d’éviter des déviances dans l’utilisation des réseaux" dont quelques unes sont citées dans l'article :
- "dénigrer un collègue,
- attaquer une décision managériale,
- tenir des propos racistes"…
qui tiennent du bon sens : le ferait-on dans le monde physique ?

Mais par contre, en ce qui concerne la propriété intellectuelle et notamment les propriétés littéraires et artistiques,...

Dans le BtoC, c'est un débat de nature politique [c'est l'accès universel à la connaissance].

Mais dans le BtoB où les propriétés intellectuelles sont utilisées à des fins commerciales, le respect des propriétés des tiers est une affaire de concurrence loyale indispensable à un écosystème durable.

J'ajouterais donc à la liste
- utiliser les propriétés intellectuelles [littéraires] de tiers (clients, concurrents,...) dans les limites prévues par les "exceptions aux droits d'auteur" (cf L 122-5 ci-dessous)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000...

En cas de difficulté d'interprétation [de la loi], deux options :
- 1. faire appel à un conseil en propriété intellectuelle [et/ou un avocat d'affaires],
- 2. appeler l'auteur pour une transaction équilibrée.

Le pour et le contre ?

1. La propriété intellectuelle d'entreprise est une discipline technique et le recours à des compétences qualifiées est une bonne mesure de précaution. Néanmoins, il faut garder à l'esprit que le risque zéro n'existe pas et dans le numérique les risques sont rapidement opérationnels, humains, commerciaux, stratégiques...

2. C'est une opportunité d'étendre son écosystème : le plus souvent pour une simple reproduction à l'identique de son œuvre, l'auteur s'en tient à son droit de paternité (citation expresse de l'auteur et de la source) et un lien vers son site, conditions qui sont d'ailleurs communes à toutes les licences Creative Commons.

http://creativecommons.fr/

mercredi 21 mars 2012

Numérique = NTIC + NUPI

infoDSI le 21/03/2012
Le numérique entre en campagne : lancement du QG Numérique


Commentaire :
Le numérique, un enjeu économique, social, politique ?

Certainement.

Mais qu'est ce exactement le numérique ? Encore faudrait-il s'entendre sur son contour et contenu.

Pour notre part, nous définissons le numérique comme le résultat de la rencontre des nouvelles technologies d'information et de communication (NTIC) et des nouveaux usages de la propriété intellectuelle (NUPI).

Numérique = NTIC + NUPI

NUPI ? Un concept ? Non et en voici quelques exemples très concrets :
open source, logiciel libre, open data, Creative Commons, Licences Libres Savoirs ParisTech,...mais également un meilleur respect du Code de la propriété intellectuelle. 


Si les NTIC sont le système nerveux de l'organisation, la propriété intellectuelle est le nerf de l'innovation.

Dans ce sens, on se souvient de la 8ième proposition du Livre Blanc de l'IESF pour réindustrialiser la France : développer une culture de la propriété intellectuelle.

Egalement, X Propriété Intellectuelle, un groupe professionnel des anciens de l'X créé dès 2008, a organisé hier une rencontre avec les auteurs du dossier "La Propriété Intellectuelle", publié dans La Jaune et La Rouge, la revue des anciens de l'X.
Le thème débattu : "La propriété intellectuelle d'entreprise, nerf de l'innovation".

mardi 20 mars 2012

Réseau sociaux d'entreprise à l'âge de l'enfance

Les réseaux sociaux d’entreprise, le nouveau Far-West des Ressources Humaines
18/03/2012, Didier Houth, Le Cercle Les Echos


Commentaires
Merci pour l'article qui ajoute un nouveau point de vue à ceux déjà exprimés sur Le Cercle.

Une façon élégante d'adresser le réseau social d'entreprise (RSE) est de se référer au réseau social (RS) public (eg Facebook).

Personnellement, j'aime mieux remonter aux travaux du Pr. Andrew McAfee qui a théorisé l'Enterprise 2.0. (http://andrewmcafee.org)

Cette approche a le mérite de faire émerger d'emblée une différence déterminante entre un RS public (Facebook) et un RSE : l'un est public, l'autre est privé.

Pour le premier, la responsabilité du contenu est principalement portée par l'usager qui se soumet préalablement aux conditions d'utilisation.
Pour le second, c'est l'entreprise qui est responsable du contenu, ses employés auteurs agissant en tant que subordonnés.
Le RS devra être conforme à la réglementation, tandis que le RSE relève de la gouvernance d'entreprise.
A cette dernière de mettre en place la gouvernance adéquate pour en tirer les fruits mais également pour limiter les risques, notamment en matière d'usage indu de propriétés intellectuelles de tiers par ses subordonnés.

Quelques questions de base : peut-on reproduire sur un RSE un dossier glané sur le web ? Ou un "livre blanc" ? Un article ?

Lorsque certains ont annoncé la fin des RSE, sans doute voulaient-ils désigner les RSE à l'âge de l'enfance...

lundi 19 mars 2012

Décrypter le numérique : quelles dimensions d'analyse ?

“Recherche en systèmes d’information et commerce électronique”, CIGREF / ISD, 19 mars 2012


Commentaire
Lors de travaux de recherche, l’identification de deux dimensions d’analyse qui seront mises en avant est clef pour donner du sens.

Dès lors balisées par « haut/bas » (high/low), leur croisement invite naturellement à considérer quatre cas.
Les dimensions choisies dans ces travaux sont « distribution/concentration » et « ouverture/fermeture ».

Pour la gouvernance du savoir-faire en économie numérique, nous proposons « secret / publié » et « copyright/ »Open », ce qui amène à distinguer quatre stratégies de savoir-faire.

cf Les stratégies « Open Savoir-Faire » par Tru Dô-Khac, Le Cercle Les Echos, 29/12/2011

jeudi 15 mars 2012

DIRISI : consultation en vue pour le renouvellement du marché "Unités d'Oeuvre"

Ce matin, la Direction interarmées des réseaux d'infrastructure et des systèmes d'information de la défense (DIRISI) tenait son Forum des Industriels.

Destiné à renforcer les liens entre la DIRISI et son écosystème, le programme du Forum adressait la transformation de la DIRISI, ses projets structurants, ses finances et ses marchés.
Egalement, un exposé remarquable montrait comment la DIRISI avait délivré les SIC pour soutenir les forces projetées lors de l'opération Harmattan (intervention de la France en Libye) : une efficacité redoutable mais également une preuve de l'efficacité et l'efficience de la transformation de la DIRISI en un opérateur de confiance au service du Ministère de la défense [1]

Sur le plan commercial, nous avons ressenti une consultation prochaine des entreprises pour le renouvellement du marché dit "Unités d’œuvre", qui, on s'en rappelle, a été adjugé fin 2009 pour une durée maximale de quatre ans.

Nous pensons que ce marché devrait conserver sa réactivité [2] tout en permettant à la DIRISI de profiter de l'innovation des PME : même si la DIRISI est un "grand compte", les chiffres montrent qu'une part notable des marchés est régulièrement confiée à des PME.

En outre, les CCAG, rénovés en 2009, proposent au pouvoir adjudicateur des dispositifs innovants d'une gestion équilibrée de la propriété intellectuelle le long d'une chaîne de fourniture  (cf : site "Gouvernance de la propriété intellectuelle en relation d'affaires").


----------------------------------------------------------------------------------------------
[1]Différencier les relations avec les métiers pour mutualiser les SIC", par Tru Dô-Khac, ITR Manager, 24 mars 2011
[2] Marchés à bons de commande au sens de l'article 77 du code des marchés publics.



Pour des informations complémentaires : cf le site Gouvernance Numérique d'Entreprise 

mardi 13 mars 2012

Cloud Computing : envisager une gouvernance différenciée

05/03/2012 | Olivier Herrmann
Rendre le Cloud Computing plus clair dans votre entreprise


Commentaire
Le modèle inside-in et outside-out est intéressant.
On peut l'appliquer à un service particulier disponible sur le cloud, celle des réseaux sociaux d'entreprise (d'ailleurs mentionnés dans cet article).

On arrive ainsi aux notions de "réseaux sociaux d'entreprise fermés" et "réseaux sociaux d'entreprise ouverts", ces derniers portant un potentiel d'innovation insoupçonné :
cf sur ITRManager/infoDSI : "Les réseaux sociaux d'entreprise ouverts, un potentiel d'innovation insoupçonné" par Tru Dô-Khac.

Egalement sur Le Cercle
"Des réseaux sociaux d'entreprise pour innover,..."

Oups, une faute de frappe. on aura lu inside-out et outside-in.
D'un point de vue de gouvernance informatique d'entreprise, la question est une question de frontière : dans l'article, celle-ci est par exemple entre la DSI et une direction métier et plus précisément entre la DSI et une direction commerciale.
Les questions sont alors :
- qui prend l'initiative ?
- quels sont les besoins prioritaires : ceux la DSI, diminuer les coûts, ou ceux de la direction métier, plus de réactivité
- qui spécifie le service ? la DSI (pour faciliter l'intégration) ou la direction métier pour délivrer en moins de 24 heures (en réaction d'une crise business nécessitant de monter un blog d'entreprise, de "nettoyer" le web d'entreprise, de faire face à un déluge de visites,...)
-...

Bref, il est nécessaire de différencier la gouvernance informatique le souvent régie de façon indistincte par la relation maîtrise d'ouvrage-maîtrise d'oeuvre.
Comment ? En instaurant des régimes informatiques d'entreprise (Ang : IT regime)

dimanche 11 mars 2012

La propriete intellectuelle d'entreprise, nerf de innovation

X Propriété Intellectuelle : table ronde des auteurs du dossier Grand Angle : "La propriété intellectuelle"

La propriété intellectuelle d'entreprise


X Propriété Intellectuelle, un groupe créé en 2008 au sein de l'Association des anciens élèves et diplômé de l'Ecole Polytechnique, organise pour ses membres un diner table ronde "La propriété intellectuelle d'entreprise, nerf de l'innovation" avec les auteurs du dossier Grand Angle de la J&R : "La propriété intellectuelle : défendre la création"

Cela sera une une occasion exceptionnelle de démystifier et démythifier la propriété intellectuelle d'entreprise, nerf d'innovation, mais malheureusement trop souvent perçue comme réservée à quelques spécialistes qualifiés de la direction juridique. Mais toutes les fonctions de l'entreprise sont concernées :
  • marketing et commercial (marque des produits et services,...),
  • recherche et développement (évident),
  • ressources humaines (réseaux sociaux d'entreprise,...), 
  • recherche et développement (évident),
  • production (savoir-faire,...)
  • achats (prestations intellectuelles,...), 
  • informatique (logiciel,...),...

vendredi 9 mars 2012

Saisir intuitivement les concepts OPEN

infoDSI le 09/03/2012
4e édition de l’Open World Forum 2012


Votre commentaire :
"Open data, open government, open innovation, open content, logiciel libre et open source" désignent des réalités complexes. Open World Forum 2012 est une occasion exceptionnelle et unique de s'y initier.

Dans un premier temps, on peut les saisir intuitivement en évoquant ce qu'elles ne sont pas :
data propriétaires et confidentielles, gouvernement opaque, innovation interne et confidentielle, content propriétaire, logiciel propriétaire.

Et on découvre en passant par l'open source et le logiciel libre que "content propriétaire" est tout simplement un contenu sous copyright (ou en France le régime simple de droit d'auteur).

Alors un "open content" sera caractérisé par exemple par les licences Creative Commons et Libres Savoirs ParisTech.


Note du 23/03/2012 : 
On peut appliquer la proposition ci-dessus aux ouvrages de pratiques de gestion des systèmes d'information désignés par référentiels SI pour ceux qui sont largement diffusés. On avancera alors la notion de référentiel SI propriétaire et référentiel SI libre ou référentiel SI ouvert. 
Et si on lançait un référentiel SI libre/ouvert à l'occasion de Open World Forum 2012

jeudi 8 mars 2012

Faut-il instituer une gouvernance pour assurer le succès d'un réseau social d'entreprise ?

06/03/2012 | Alexandre Mermod sur Le Cercle Les Echos
2012 : enfin l’année du décollage des Réseaux sociaux d’entreprise ?

Commentaire
"Dans une grande entreprise, le nombre de parties prenantes complique la définition des objectifs et du cahier des charges du projet [RSE]".

Effectivement.

Il est alors nécessaire d'instituer une bonne gouvernance. En revanche, dans une structure plus petite où le cercle de décideurs est plus restreint, une escalade directe suffit souvent à résoudre une situation bloquée.

Néanmoins, si la finalité du RSE est l'innovation, une gouvernance s'impose. Laquelle ? Celle de la propriété intellectuelle d'entreprise.

Sur Le Cercle : "Des réseaux sociaux d'entreprise pour innover ? Oui mais proprement gouvernés".

Aligner la gouvernance RSE (réseau social d'entreprise) avec la stratégie d'innovation

infoDSI le 08/03/2012
Innovation Participative : 12 questions pour réussir sa boite à idées
Marc Devillard, Président de Motivation Factory 


Votre commentaire :
Une liste intéressante de 12 points de gouvernance pour une "innovation participative".

J'ajouterais la prise en compte de la stratégie d'innovation : sera-t-elle in-house ou ouverte ?

Et dans ce dernier cas, on doit adresser la problématique de la réutilisation de propriétés intellectuelles de tiers et du "partage" de la propriété intellectuelle résultante de l'innovation conjointe.

mercredi 7 mars 2012

Innovation : ne pas oublier l'humain

infoDSI le 07/03/2012
L’innovation rapide

Commentaire :
L'article publié sur ParisTech Review syndiqué par L'Ecole de Paris offre un intéressant témoignage et une analyse émaillée par l'évocation d'autres entreprises où l'innovation est inscrite dans les gènes.

Ainsi, la société 3M est citée.

Je me souviens d'un film produit par 3M que j'avais vu lors d'une formation pour les nouveaux IBMers recrutés aux laboratoires R&D de télécommunications de La Gaude (06). Le film mettait en scène un employé de 3M dans son propre rôle qui, en profitant du temps de travail réservé par 3M aux recherches "personnelles" (ce que fait également aujourd'hui Google), est devenu patron de division...
En début de film, cet "intrapreneur" apparaissait en jean chemise carreaux penché sur son banc d'expérimentation puis à la fin du film en costume trois pièces sombre marchant d'un pas assuré vers le Board Room avec des dossiers sous le bras. Bon c'était en 1984....Il est devenu une une icône de 3M inspirant des géné-rations de collaborateurs.

En sus des trois points de gouvernance d'un modèle d' "Innovation Rapide" qui sont mis en avant dans l'article, - "Structure dédiée", "Tension créatrice" par les méthodologies communément utilisées dans le logiciel libre et open source, "Alignement sur la stratégie du groupe"-, j'ajouterais également des dispositifs de reconnaissance et de récompense dont l'effectivité sera mesurée à l'aune de la génération de tels icônes.

mardi 6 mars 2012

Un petit pas vers une gouvernance de la propriété intellectuelle en RSE

infoDSI le 06/03/2012
Les 5 étapes pour réussir la mise en œuvre d’un réseau social d’entreprise
Par Christian Toon, Directeur Europe de la Sûreté des Informations d’Iron Mountain


Commentaire :
Cinq étapes pour réussir la mise en oeuvre d'une réseau social d'entreprise et de nombreuses recommandations.

Pour en mieux comprendre la portée, on pourrait répartir ces dernières en trois catégories : celles qui s'applique aux réseaux sociaux tout publics (Facebook,...), celles pour les réseaux sociaux professionnels publics (RSP) (LinkedIn,...) et celles pour les réseaux sociaux d'entreprise (RSE)réservés aux seuls employés de l'entreprise.

Cela dit l'étape N°2 qui n'est qu'un simple mais nécessaire rappel de prendre en compte le contexte juridique pourrait être un peu plus fouillée.

Par exemple en matière d'utilisation de propriétés intellectuelles.
Pour un développement, cf l'article "Des réseaux sociaux pour innover ? Oui mais proprement gouvernés" sur Le Cercle Les Echos par votre commentateur

lundi 5 mars 2012

Les référentiels SI orientés processus

02/03/2012 | Jean-Pierre Bouchez sur Le Cercle Les Echos
"Génération processus" versus "génération collaborative"


Commentaire
[les référentiels SI empreints de l'idéologie managériale de l'époque de leur écriture]

Génération "processus" versus génération "collaborative"...
on pourrait également dire Génération "processus" versus génération "relationnelle".
Une cas d'application de cette théorie pourra être observée dans la gestion des systèmes d'information pour entreprise.

Les "référentiels SI" , des ouvrages portant sur la gestion des SI largement diffusés dans la profession, présentent actuellement tous des collections de processus de gestion : écrits dans les années 90, ils portent, malgré leur révision, encore la marque du style de management de l'époque de leur écriture, le re-engineering.
En outre, il n'existe qu'un modèle relationnel : c'est le modèle "client-fournisseur" ou "maîtrise d'ouvrage-maîtrise d’œuvre ".

Mais on voit apparaître une doctrine relationnelle de la gestion (gouvernance) des SI désignée parfois par IT Regime Management (RegIT) et qui avance une gouvernance différenciée des SI par les régimes de gouvernance.
cf l'article sur Le Cercle : "Des regimes relationnels pour un système d'information efficace"
http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/informa...