mardi 30 septembre 2014

Co-innover sur un MOOC

MOOC : relevez les défis de l’entreprise 
Matthieu Cisel | 29/09/2014, La Tribune

Commentaires
En "outre,   il y a [le problème] de la propriété intellectuelle. 
A qui appartient l'innovation? (...)
Comment mettre en valeur  les meilleures idées ?
Comment récompenser les innovateurs les plus créatifs ?
telles [sont] les questions".

Poser ces questions, - qui se sont déjà posées pour les réseaux sociaux numériques-, c'est commencer à y répondre.
Le producteur de MOOC doit d'abord être clair et transparent.
Notamment en mettant en langage courant, et de façon visible et immédiate, les conditions d'utilisation écrites en langage juridique.

Difficile ? Peut être...

Le cas échéant, on pourra s'inspirer de la démarche des Creative Commons.

Cette idée est gratuite.
Néanmoins, me citer ainsi que l'auteur de ce billet, Matthieu Cisel, et la source, La Tribune, sera le bienvenu.

Tru Do-Khac

lundi 29 septembre 2014

Terminologie : digital vs numérique

Nouveau site web du gouvernement : objectif communication digitale militante 
Olivier Cimelière, 28 septembre 2014, La revue du digital

Commentaires (en attente de modération)




Bonjour,
merci pour l’info et et les liens.
« objectif communication digitale militante » : « digital » faut-il lire « numérique » et « objectif communication numérique militante » ? ;-))

 
Egalement sur ce site : 
Transformation digitale ou transformation numérique ?

samedi 27 septembre 2014

Des MOOC aux COOP et SPOC

Les États-Unis déjà dans l'après-Mooc 
Jessica Gourdon, 25.09.201, educpros.fr

Commentaires
Bonjour,
merci pour cet état d'outre-atlantique.
Le MOOC est un instrument pédagogique né dans l'enseignement supérieur.

Se distinguant de l'eLearning par le O de "Open", qui recouvre tant l'accès que les droits d'utilisation, il dépasse aujourd'hui le cadre où il est né pour aller vers l'éducation au collège et lycée, la formation professionnelle et l'entreprise, même si dans ce dernier cas, le O de Open y perd de sa substance.

Auriez vous des informations de ce coté ?

vendredi 26 septembre 2014

"Transformation digitale" ou "transformation numérique" ?

Quels sens pour les mots du numérique ? 
Jacques Printz, 12 septembre 2014 par Questionner-le-Numerique  


Commentaires
Dans le texte, on trouve :
digital, informatique, numérique...
mais pas électronique que l'on trouve pourtant dans "messagerie électronique"....

Quelle différence entre "transformation digitale" et "transformation numérique" ?
Google bien sûr, avec pour le premier  139 000 contre 296 000 pour le second.

Plus que de sens, et si on parlait de ce que les sociologues appellent des représentations collectives ? ou de ce que les marketeurs appellent des marques ?

vendredi 19 septembre 2014

Risk management en production de MOOC

MOOC et propriété intellectuelle : la magie des liens profonds 
Matthieu Cisel, 17 septembre 2014 , La Révolution MOOC

Commentaires
Bonjour Matthieu,
merci pour cet article.

Si j'ai bien compris, il traite les cas de
- "public vers public"
- "privé vers public".
Le premier serait licite sans autorisation des ayants droits,
le second demanderait une autorisation des ayants droits.

Et le cas "public vers privé" ?
Par exemple l'accès d'une vidéo d'un MOOC en libre accès sur you tube à partir d'un intranet (c'est-à-dire une enceinte (virtuelle) à accès réservé )?

Quelques pistes de réponses :
- faire l'impasse au motif que c'est un "contenu agnostique"
- consulter un juriste qualifié pour lever le risque juridique
- consulter plusieurs juristes qualifiés pour une analyse globale des risques directs (contrefaçon, mais aussi parasitisme et concurrence déloyale)
- faire appel à un risk manager pour l'analyse des risques indirects ((bad buzz, whistle blower,...)
-...

ou entrer en contact avec les ayants droits présumés ?

PS : je me suis servi de la fenêtre site web pour mettre un lien profond vers L'Entreprise Numérique Créative, cela pourrait être tenu comme un accord  implicite.
Bon je ne suis pas juriste, ni qualifié en aucune façon pour donner un quelconque conseil juridique et il appartient entièrement au lecteur de consulter le cas échéant un professionnel qualifié.

Prix, coût et marge d'un MOOC d'entreprise

Coorpacademy veut réinventer la formation continue 
Nicolas Rauline / Journaliste/ 18/09/Lesechos.fr

Commentaires
Merci pour cet article, qui permet d'approcher le coût d'un MOOC.

Enonçons les faits rapportés
  • CA : 2 000 000 euros
  • 4 grands comptes
  • un co-realisation entre le prestataire et le client

Soit le prix de 500 000 euros par MOOC.
Si on prend le coût classique de set up de 50 000 (logiciel et service infrastructure sur Cloud), cela fait 450 000 pour
  • la pédagogie, 
  • les droits des tiers, 
  • l'animation,
  • la marge commerciale.
Disons alors le droits des tiers 10% soit 50 000.
Reste 400 000. en enlevant la marge commerciale, reste 300 000, soit également le coût de l'équipe client.

Soit le cout  total d'un MOOC : 800 000.


Sur "L'Entreprise Numérique Créative"
Un schéma d'analyse financière d'un MOOC d'entreprise 

Sur "Innovation et gouvernance numérique d'entreprise"
Business case d'un COOP (MOOC d'entreprise) 


Mise à jour du 15 janvier 2016 : exemple de prix par mois par collaborateur
Prix par mois par collaborateur de la projection du MOOC-Pitch 
"Ce que vous devez savoir sur le modèle maîtrise d'ouvrage maîtrise d’œuvre avant de lancer une rénovation des relations directions métier DSI"
dans la vidéo sur YouTube : "Une triple innovation pour rénover les relations métiers / DSI en vue du numérique"

Accès libre sur le web ouvert :  
https://youtu.be/_QxVwhmIzcs
 
Un MOOC-Pitch est un format innovant comprenant adapté à la formation des collaborateurs à poste. Un MOOC-pitch comprend cinq éléments (hors animation sur réseau social) :
  1. un contrat pédagogique, 
  2. une enquête collaborative, 
  3. un article pédagogique, 
  4. un diaporama animé avec voix off, 
  5. un quiz empathique.




Mise à jour du 21 novembre 2014 
Prix d'une projection en entreprise de vidéo de MOOC
Prix d'une projection en entreprise d'une vidéo d'un des premiers MOOC francophones produits en France. Le prix a été partagé lors d'une discussion lancée dans un esprit d'innovation collaborative sur un groupe LinkedIn.
Accès à la discussion via le site "Innovation collaborative sur réseaux sociaux ouverts

mercredi 17 septembre 2014

MOOC : un bon outil et une bonne démarche pédagogique

5 ans après, la première vague des startups polytechniciennes porte ses fruits,
Nicolas Hernandez, La Jaune et La Rouge, Magazine N°697 Septembre 2014 - Dossier FFE

Commentaires (en cours de modération)
Bonjour,
l'analyse est pertinente et est résumée de façon frappante dès l'introduction "Les setup fees démarrent à 50k euros et… il faut un master spécialisé pour s’en servir !"

Aux set up fees qui couvrent l'installation et la prise en main de la plateforme par les sachants/enseignants, il conviendra pour établir le budget d'un MOOC d'ajouter la valorisation du temps des sachants/enseignants et des droits d'auteur de tiers.

Les directions métier étant équipées, il faut une démarche pédagogique éprouvée leur permettant de "partager sur des cycles courts les savoir-faire qu’elles produisent". Parmi ces démarches, une démarche désignée par "short MOOCs en réseau" .

La démarche "short MOOCs en réseau" a été retenue lors d'un appel à compétences lancé par une association de mise en contact entre grands comptes et PME innovantes pour le compte d'un de ses 59 grands comptes.

Sur Les Echos : "Des short MOOCs en réseau pour la formation professionnelle"

Après Enterprise 2.0, Institute 2.0



Commentaires

Bonjour,
merci pour cet article émaillé de citations de personnalités.

Puisque vous citez Andrew McAfee en fin d'article, à qui l'on doit le concept de Enterprise 2.0 publié en 2006 sur son blog The Business Impact of IT :
Enterprise 2.0 as the use of emergent social software platforms within companies, or between companies and their partners or customers (...)
".

Que diriez-vous de
"Institute 2.0 as the use of emergent differentiated IP commons within a knowledge community" ?

IP : Intellectual Property

mercredi 10 septembre 2014

Entreprise numérique : intégration ou business silos ?

Le chief digital officer, c’est pour la com’...
Florian Debes | Le 10/09/2014 , lesechos.fr

Commentaires
(...) "cela marche mieux quand l’entreprise est organisée en [business] silos" mesurés par un P&L. Par silos, on aura lu "unités". Peut-être.
Ce principe s'appliquerait-il aussi à l'entreprise numérique apprenante,  où mutatis mutandis  des short MOOCs seraient plus efficaces qu'un (long) MOOC ?

Sur Le Cercle
"MOOC d'entreprise pour l'entreprise numérique apprenante"
"Des short MOOC en réseau pour la formation professionnelle"

samedi 6 septembre 2014

Une entreprise numérique type : le "consultant personne numérique"

Gilles Babinet : « Les entreprises du CAC40 doivent mieux adapter leur culture au numérique »
Isabelle Lesniak /Enjeux Les Echos | Le 04/09

Commentaires
Bonjour,
pour réaliser un diagnostic, une comparaison par segment (cac 40, star ups, pure players) semble pertinente pour éviter "les très gros écarts de notes" et le "30 sur 20".
Parmi les pure players, on pourra s'intéresser au sous segment des prestataires intellectuels. On pourra peut être repérer des "consultants personne numérique".

Sur Le Cercle

vendredi 5 septembre 2014

Bonnes pratiques numériques du coté de l'Etat

Gilles Babinet : « Les entreprises du CAC40 doivent mieux adapter leur culture au numérique »
Isabelle Lesniak /Enjeux Les Echos | Le 04/09

Commentaires
Bonjour,
merci pour ce diagnostic.
"L'état doit se digitaliser" .
Cette transformation devra probablement être accélérée.
Portons au crédit de l'Etat une action remarquable réalisée en 2012, dans le domaine de la culture avec la consultation "Acte II de l'exception culturelle".

Sur Le Cercle,
"Culture Acte 2, un acte de démocratie numérique", 15 octobre 2012

"Hadopi Acte II, un projet de gouvernance numérique de l'entreprise France", 6 septembre 2012

"Entre site et réseau social, le blog participatif de Culture Acte 2" ; 26 septembre 2012
par Tru Dô-Khac

jeudi 4 septembre 2014

La Khan Academy et les éditeurs scolaires

La Khan Academy désormais disponible en français 
Nicolas Rauline, 02/09, Les Echos.fr

Commentaires
Bonjour,
merci pour cet article fouillé.
"La méthode attend encore d’être validée par l’Education Nationale".

On a bien lu : Il s'agit de méthode et non de contenu.

Cette étape alors franchie, il restera à négocier avec les éditeurs de livres scolaires la numérisation de leur contenu.

Une discussion intéressante en perspective entre le ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et celui de la Culture et de la Communication, qui aura analysé le résultat des discussions outre atlantique entre Amazon et les éditeurs.

Mais si l'on ajoute les enjeux stratégiques évidents d'Orange sur marché africain, il faudra inviter également le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, et celui de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

mercredi 3 septembre 2014

MOOC pour le collège : une certification des sites par l'Education Nationale ?

Doit-on se réjouir tout azimut de l’arrivée en France de la Khan Academy ? 
Thierry Debarnot, 3 septembre 2014, Digital


Commentaires en cours de modération

Bonjour,
merci pour votre réaction qui lance le débat o plutôt le relance  : la version française de la Khan Academy est à ma connaissance en ligne depuis 2013 et c'est la version 2 qui est lancée ce mois.

Pour les maths au collège et lycée, il existe depuis bien longtemps de nombreux sites lancés des enseignants et citoyens passionnés comme le montrera une recherche avec le moteur de recherche préféré des français.

Dans ce contexte, on peut rester sceptique sur le mot "encadré".
Appelleriez-vous de vos voeux une certification des sites par l'Education Nationale ?

Khan Academy VF V2 propose des mécanismes interactifs

La Khan Academy en version française 
Benoit Georges / Le 02/09 Les Echos

Commentaires
Merci pour cette info.

Outre le relooking du site, des dispositifs pédagogiques interactifs ont été introduits, ce qui l'éloigne de la base de simples vidéos de ses origines.

C'est notamment un mécanisme d'indices donnés à la demande pour la résolution des exercices.

Reste l'objectif pédagogique :
"Faire comprendre les maths [au collège]"
ou
"Donner le sens et le goût des maths au collège" ?

Sur Le Cercle Les Echos,
"Des MOOC organiques pour le sens et le goût des maths au collège"